Poêle à charbon


Le poêle à charbon d’antan redevient tendance de nos jours, sous une forme beaucoup plus moderne, sachant que celui-ci peut fonctionner aussi bien au  bois qu’au charbon. Sa chaleur est très agréable et appréciée depuis de nombreuses générations.
Les principales caractéristiques du poêle à charbon
Le poêle à charbon possède une trémie amovible qui ressemble à un entonnoir où l’on peut charger du charbon. Si l’on souhaite charger du bois à la place du charbon, il suffit de retirer la trémie. Il est aussi équipé d’une porte qui peut être latérale ou frontale pour entreposer les bûches. Comme de nombreux poêles, le poêle à charbon doit être relié à un raccordement de conduit de fumée.
La combustion du charbon
On distingue deux modes de combustion du charbon : la combustion à travers la masse, ce qui veut dire que celle-ci se fait au travers de toute la masse du combustible disponible dans l’appareil de chauffage – et la combustion en couche mince qui s’opère au travers d’une légère couche de charbon.
Concernant les poêles à combustion à travers la masse, il est recommandé de ne pas charger le poêle à charbon complètement, cela a pour avantage d’obtenir un meilleur rendement. En revanche, les poêles à combustion en couche mince doivent être chargés entièrement dès que la réserve de braise est produite.
Pour permettre l’aération de la masse du combustible et la retombée des cendres dans un tiroir adapté, le charbon repose sur une grille. Il est vivement conseillé de bien décendrer régulièrement le poêle pour ne pas que les cendres bouchent la grille car celle-ci ne serait plus ventilée par le dessous.  Cela découlerait sur une mauvaise combustion et pourrait provoquer un risque d’intoxication au monoxyde de carbone. Pour ce faire, il faut secouer la grille pour décendrer cette dernière. Certains poêles  à charbon sont équipés de portes de décrassage ou de grilles de feu escamotables qui donnent la possibilité de retirer les gros morceaux de cendre sans devoir laisser s’éteindre le foyer. Une fois, le décendrage et le chargement réalisés, il ne reste plus qu’à fermer la porte et les tampons de chargement afin que la combustion se fasse correctement pour ne pas altérer le poêle.
Utilisation du poêle à charbon
Dans un premier temps, il est indispensable d’utiliser le bon type de charbon car certains charbons sont à base de brai de pétrole, ce qui peut abîmer très rapidement les grilles. L’anthracite est le must du combustible.  Il existe l’anthracite de faible calibre (6/12) et d’autres d’un calibre supérieur (12/22) et (20/30) qui apportent une puissance beaucoup plus élevée.  Dans tous les cas, il faut utiliser le charbon recommandé par le fabricant.
Pour allumer le poêle à charbon, il est judicieux d’utiliser du petit bois avec un peu de journal pour amorcer légèrement le tirage. Dès que le feu a bien pris, et que le poêle tire bien, vous pouvez charger le charbon.  Pour une meilleure mise en marche du poêle à charbon, il est conseillé de laisser d’abord se former une réserve de braise d’environ 1 à 3 kg avant de continuer le chargement du poêle. Le chargement se réalisera ensuite en fonction de l’allure et de la durée du chauffage.
Dès l’hiver terminé, il est primordial de nettoyer le poêle correctement afin de faire tomber toutes les cendres qui sont dans le foyer ou dans les conduits. Il faut aussi frotter le fond du poêle et retirer la suie amoncelée sur les parois. L’état des joints d’étanchéité est aussi à examiner.
Installation du poêle à charbon
Il est préférable que le poêle à charbon soit installé le plus près possible de la cheminée. Dans le cas contraire, il est essentiel de prévoir une pente ascendante vers la cheminée d’environ 5 cm par mètre et d’empêcher toute angulation du tuyau. Le diamètre du tuyau ne doit pas être inférieur à celui de la buse du poêle à charbon. Quant au raccordement, il se doit d’être étanche. Dans le cas où le tuyau arrive de façon horizontale dans le conduit, il est nécessaire de le sectionner de biais et d’introduire le biais orienté vers le bas dans le conduit. Il est primordial d’installer le poêle sur un socle réfractaire et éloigné de toute matière combustible, pour limiter tout risque d’incendie.
Les avantages du charbon par rapport aux bûches de bois
Le charbon chauffe mieux que le bois, il est donc recommandé d’opter pour le mode charbon lors d’un hiver rigoureux plutôt que le bois. La combustion du charbon est plus lente que le bois car le charbon se consomme beaucoup moins vite. Elle peut aller jusqu’à 24 h, tout dépend de la taille du poêle.
Les inconvénients du poêle à charbon
Le charbon est un combustible beaucoup plus polluant que le bois, donc moins respectueux de l’environnement. De plus, le risque le plus important lors de l’utilisation d’un poêle à charbon, est l’intoxication au monoxyde de carbone. Toutefois, d’autres poêles engendrent également ce type de risque.  Un espace de stockage hermétique pour le charbon permettra aussi de ne pas trop générer de poussière dans l’habitat.
Prix d’un poêle à charbon
Le coût d’un poêle à charbon varie en fonction de son rendement, de sa capacité de charge, du type de matériau, de ses finitions, des accessoires (thermostat, taque de cuisson) et de la marque. Comptez entre 300€ et 4200€ pour un poêle haut de gamme (ces prix sont donnés à titre indicatif).
Poêle à charbon Poêle à charbon Reviewed by Rédaction on septembre 15, 2018 Rating: 5

Aucun commentaire